Le magmatisme varisque - Filons de Lamprophyre
Anse du Cul Rond et Baie d'Ecalgrain (Manche)

Dans le secteur de La Hague, le magmatisme varisque est représenté par des injections filoniennes de dolérites (fin Dévonien – début Carbonifère), de microgranite (Carbonifère) et de lamprophyres (fin Carbonifère - Permien).

Les lamprophyres sont des roches filoniennes ferromagnésiennes, riches en biotite. Selon la nature du feldspath présent, on distingue la kersantite (avec présence de plagioclases), et la minette (avec présence d’orthose). Le lamprohyre de la Hague est de type minette.
Les filons de lamprophyre se sont mis en place autour de 280 Ma, de la fin du Carbonifère au Permien ; ils représentent le dernier épisode magmatique de l’orogenèse varisque.
Ce magmatisme alcalin témoigne d’une phase distensive tardi-orogénique correspondant à l’effondrement de la chaîne varisque.

Filon de lamprophyre (minette) dans le flanc nord de l’anse du Cul-Rond.
De couleur brune, le filon de minette traverse la granodiorite gneissifiée de Thiébot ; il est postérieur à la granodiorite (cadomienne) et à son métamorphisme (cadomien).
La mise en place de ce filon date de la fin de l’orogenèse varisque (280 Ma environ).
A survoler

Riche en biotite, minéral ferromagnésien qui s’altère facilement, la minette est une roche très tendre et peu résistante ; en surface, elle prend une couleur brune caractéristique due aux oxydes de fer libérés par l’altération des biotites. Sa surface présente des formes arrondies plus ou moins mamelonnées pouvant aller jusqu’à des formes d’altération en boules.

La minette est constituée de cristaux de biotite en lamelles automorphes visibles à l’œil nu, dispersées dans une pâte microgrenue d’orthose et de biotite. En surface, les biotites altérées forment des paillettes mordorées et scintillantes au soleil.
A survoler

Erosion différentielle dans la partie sud de l’anse du Cul-Rond : plancher de minette et mur de gneiss
Un filon de minette (en partie recouvert de blocs de gneiss) reconnaissable à sa couleur brune affleure en creux : il a été profondément érodé alors que les paragneiss encaissants (gris bleuté) ont beaucoup mieux résisté.

L’érosion a créé dans les gneiss une sorte de couloir correspondant à l’emplacement du filon de minette.

En suivant le couloir  d’érosion jusqu’à la falaise, on retrouve la minette (brune) en place dans la falaise, encadrée par les paragneiss (un peu bleutés) et surmontée par un head (dépôt de solifluxion d’âge quaternaire) qui l’a protégée de l’érosion.
A survoler

Filon de lamprophyre dans le versant abrupt du fond de l’anse du Cul-Rond (secteur sud)
Ce large filon traverse les orthogneiss de l’anse du Cul-Rond ; il affleure dans la falaise et sur l’estran.
La teinte brune du filon de lamprophyre résultant de l’oxydation des minéraux ferro-magnésiens contraste avec l’encaissant constitué d’orthogneiss gris clair à rose clair.

La surface d’affleurement présente des formes arrondies caractéristiques.

Le contact entre le filon de lamprophyre (brun rouille) et les orthogneiss encaissants (clairs) est très franc. Un fragment d’orthogneiss se retrouve isolé en enclave dans le lamprophyre.

Détails du contact entre le filon de lamprophyre et les gneiss
A survoler

Crozon Camaret : Un autre lamprophyre: la kersantite (en Bretagne) 
La minette est une roche voisine de la kersantite, tout aussi riche en biotite, mais contenant du plagioclase au lieu de l’orthose. On la trouve en Bretagne où elle a été très exploitée comme pierre de taille car facile à sculpter (calvaires, sculptures…).
A survoler

Le magmatisme varisque - Filons de Lamprophyre
Anse du Cul Rond et Baie d'Ecalgrain (Manche)