Exploitation et Utilisation du Granite de Chausey
les Iles Chausey (Manche)

Le granite a été exploité très activement dans l’archipel de Chausey : jusqu’à 500 carriers travaillaient sur la Grande Ile et sur presque tous les îlots. Aujourd’hui, toutes les carrières sont abandonnées.

Front de taille d’une ancienne carrière creusée dans la falaise littorale au SW du phare. Devant le front de taille, les rochers littoraux sont recouverts par des déchets d’abattage. De nombreuses petites carrières et excavations, exploitées de façon artisanale, sont réparties sur tout le littoral rocheux de la Grande Ile.

Le granite est découpé naturellement par un réseau de diaclases (fractures) ; cette disposition facilite l’abattage de blocs par les carriers.

Traces d’abattage artisanal
Située au sommet d’un plan d’abattage, la série d'encoches correspond à une succession de loges destinées à recevoir les coins qui permettaient de fendre le granite : des coins de bois sec sont introduits dans les loges puis imbibés d’eau ; leur gonflement provoque la rupture du granite.
Le granite se fend plus facilement selon des plans naturels hérités de la cristallisation, et qui correspondent à la  « feuille » (ou  « fil ») des carriers.

Carrière assez vaste située dans la partie NW de l’île, au N du sémaphore
Au pied du front de taille, à gauche, on observe un amoncellement d’éclats d’abattage.

Blocs et déchets d’abattage abandonnés sur le littoral.
Lors de l’activité de la carrière, le granite débité était chargé sur des barges à marée basse puis transporté par mer   jusqu’à destination.
Ces blocs sont recouverts chaque jour par la mer et leur surface est assombrie par des lichens incrustants noirs ; au-dessus du niveau moyen de la haute mer, le sommet des gros blocs est incrusté de lichens orange.
A survoler

Traces d’exploitation
Sur l’arête des grands blocs de granite, un alignement de traces en creux est visible : il s’agit d’une succession de loges dans lesquelles les carriers enfonçaient des coins pour fendre le granite.

Réhabilitation de sites de carrières.
Sous le phare, à l’Est, les carrières abandonnées ont fourni des plates-formes sur lesquelles des maisons ont été construites face à la mer et à l’abri des fronts de taille.
A survoler

Mur en granite à l’entrée du fort de Chausey
Le granite de Chausey a été utilisé dans toutes les constructions locales. Sur les murs anciens, la surface du granite est souvent masquée par des lichens incrustants gris.

 

Le fort de Chausey (construit en 1847) est édifié sur le granite qui a servi à sa construction.
A survoler

Les murs  du fort présentent des pierres grises ou brunes (libération d’oxyde de fer) selon le degré d’altération du granite.

A l’époque de son exploitation (dès le Moyen-âge), le granite de Chausey était exporté par la voie maritime. Ainsi, l’archipel a servi de carrière pour la construction de l’abbatiale du Mont-Saint-Michel.

Exploitation et Utilisation du Granite de Chausey
les Iles Chausey (Manche)