Auréole proximale du Massif d'Athis - Page 2
Massif d'Athis (Suisse Normande)

Les carrières de cornéennes de Pont-Erembourg
Les cornéennes de l’auréole de métamorphisme peuvent être observées dans deux anciennes carrières situées près de Pont-Erembourg, au Nord-Est du massif d’Athis ; ces carrières ont été taillées dans le versant nord, très boisé, de la petite vallée du Casse-Cou (ruisseau). La première (carrière du Champ-Ferment) expose des plis serrés dans un front de taille bien dégagé ; la deuxième (plus à l’Est), plus facile d’accès, est intéressante pour la récolte d’échantillons.

Vue générale du front de taille ouest de la première carrière
Ce front de taille expose des bancs de cornéennes fortement redressés. 
Cette première carrière est située près du carrefour des routes D70, D17 et D15 (accès par la D15 en traversant le ruisseau), à l’Est de Pont-Erembourg.
Seul ce front de taille est favorable aux observations et aux mesures ; on accède à sa base par un éboulis vif.

Vue vers le front de taille Est de la première carrière (l’entrée de la carrière est située sur la droite de la photo)
Au premier plan, la surface d’un banc de cornéennes du front de taille Ouest plonge vers le Nord (vers la gauche).
Au second plan, les bancs du front de taille Est plongent aussi vers le Nord.
L’ensemble des cornéennes de la carrière plonge vers le Nord  (pendage N 60). Elles appartiennent à un pli de la chaîne cadomienne.

Accès à la carrière, au SE de Pont-Eremboug (ou Pont Erambourg)
Taillée dans le versant boisé de la Vallée du Casse-Cou, la carrière est masquée par les arbres et n’est pas visible depuis la route. L’ancien chemin menant à la carrière, partant du carrefour D15 - D17, est impraticable, envahi par les ronces. Pour pénétrer dans la carrière, suivre la D15 (direction Berjou) sur environ 200m, et enjamber le ruisseau en face de l’entrée de la carrière juste après les anciennes installations d’exploitation.
A survoler

Bancs de cornéennes dans le front de taille ouest
La stratification du flysch briovérien (roche-parent) est encore visible malgré le thermo-métamorphisme subi lors de la mise en place du pluton granitique ; par contre la lithologie est devenue homogène : on ne distingue plus l’alternance de grès et schistes caractéristique du flysch briovérien, les roches du flysch ayant été transformées en cornéennes.
A survoler

Plans de fracture
La stratification est recoupée par de grands plans de fracture (N 030, 70 E) qui plongent vers l’Est (vers la droite).
Ces plans ne doivent pas être confondus avec des plans de stratification ; la confusion peut être favorisée par la perspective (deuxième photo), selon la position de l’observateur.
A survoler

Plans de fracture et pli isoclinal
Deux familles de plans de fracture sont visibles dans ce secteur du front de taille (qui expose aussi un pli isoclinal) :
- des plans de fracture (1) orientés N 030 et plongeant de 70° vers l’Est (vers l’observateur).
- des plans de fracture (2) orientés N 110 et plongeant de 15° vers le Nord ; un de ces plans forme l’étroite plate-forme légèrement inclinée qui traverse le pli isoclinal.
A survoler

Plis isoclinaux dans le front de taille Ouest
Dans l’éperon rocheux, on observe des plis serrés dissymétriques encadrés par des strates parallèles qui plongent vers le Nord (à droite). Ce sont des plis d’entraînement formés lors du plissement du flysch briovérien au cours de l’orogenèse cadomienne. Le flysch s’est transformé en cornéennes et les plis se sont resserrés lors de la mise en place du granite.
Pour voir ces plis qui sont masqués par les premiers éperons rocheux du front de taille Ouest, il faut s’avancer suffisamment loin dans la carrière ou monter (avec précaution) dans l’éboulis.

Charnière synclinale
Les flancs du pli synclinal se rejoignent en une charnière très pincée. La schistosité engendrée par la compression n’y est plus visible ; elle a été effacée par la recristallisation au cours du thermo-métamorphisme qui a transformé les schistes et grès du flysch briovérien en cornéennes.
A survoler

Charnière d’un petit pli synclinal visible à la base du font de taille (les limites de strates ont été soulignées au feutre noir).
A survoler

Stries sur un échantillon de cornéennes
Des stries semblables peuvent s’observer en position horizontale sur des surfaces de bancs du front de taille.
Des déplacements bancs sur bancs sont fréquents dans les cornéennes.

Eperon rocheux à l'amorce du front de taille ouest
Deux familles de plans découpent ces cornéennes :
- les plans qui plongent vers la droite sont des plans de stratification (ils délimitent, entre autres, un banc très mince)
- les plans subverticaux qui plongent vers la gauche sont des plans de fracturation.

Deuxième carrière de la vallée du Casse-Cou, à l’Ouest de Berjou (facilement accessible depuis la D15)
La partie visible du front de taille est en hauteur et les bancs sont très fracturés.
On peut observer facilement les cornéennes au pied des éboulis.

Auréole proximale du Massif d'Athis - Page 2
Massif d'Athis (Suisse Normande)