De Granville à Coutances (Manche)
Géologie et Bâti - Page 1 - Bâti rural

De Granville à Coutances, la diversité des matériaux du bâti traditionnel reflète la grande variété des roches du sous-sol, qui appartiennent à la partie orientale du Massif armoricain. On y trouve des schistes briovériens, qui sont largement répartis, des conglomérats pourprés cambriens, très utilisés dans la partie sud, le calcaire carbonifère limité au secteur de Montmartin, et la diorite de Coutances, localisée au Nord. La granodiorite cadomienne n’affleure pas dans le secteur étudié, mais est souvent utilisée pour ses qualités de résistance.

Les maisons du centre du bourg de Hyenville, situé à l’Est de Montmartin-sur-Mer, ont été construites avec le Calcaire de Montmartin, de teinte homogène gris clair. Ce calcaire était exploité à proximité, dans des carrières qui alimentaient des fours à chaux.

La façade de cette maison de bourg, bâtie en 1864, a été réalisée entièrement en Calcaire de Montmartin. Tous les éléments, moellons des murs, pierres d’appareil dans les encadrements de fenêtres et dans les chaînages d’angle, et linteaux, ont la même couleur gris clair. D’où l’aspect homogène et sans contraste de la façade.
On peut noter la présence d’une lucarne-fronton triangulaire caractéristique du bâti traditionnel de la Manche.
A survoler

Pierre de taille et moellons en Calcaire de Montmartin
La surface plane des pierres de taille, et parfois des moellons, est parfois finement martelée. Cette technique est destinée à faciliter l’écoulement de l’eau.
Le Calcaire de Montmartin a été très utilisé pour la construction dans la bande littorale autour de Montmartin-sur-Mer qui fut un important centre d’extraction de ce calcaire d’âge carbonifère. Son exploitation est maintenant abandonnée.
A survoler
Maison rénovée près de Montmartin
Les joints blancs font ressortir les contours des moellons de calcaire gris, grossièrement taillés. Les grandes pierres de taille, à surface lisse, sont utilisées dans les encadrements et dans les chaînages d’angle. Les linteaux, droits et monolithiques, sont surmontés par des arcs de décharge constitués de pierres calcaire montées à chant.
Moellons de schistes briovériens, de couleur brune, dans la façade d’une maison bâtie en 1844. Les encadrements sont en Calcaire de Montmartin, gris clair. Cette maison est construite dans les terrains briovériens, qui ont fourni les schistes. Non loin, se trouve la bordure nord du synclinal varisque de Montmartin – Cerisy, qui a fourni le calcaire. Ces schistes briovériens sont couramment employées dans le Centre Manche, de Coutances à Saint-Lô.
Coquerel, en rive droite de la Soulles
A survoler
Linteau droit monolithique en Calcaire de Montmartin surmonté d’un arc de décharge en schistes briovériens
L’inscription indique la date de construction (1844).
Les principaux bâtiments de la ville de Gavray possèdent, comme l’église de la Trinité, des murs à dominante rouge. La ville est située au pied du relief formé par le synclinal varisque de la Zone bocaine ; elle a été construite avec le conglomérat pourpré cambrien extrait de la bordure de ce synclinal.
A survoler
Mur latéral de l’église de Gavray
Les moellons sont en conglomérat pourpré et arkose rouge du Cambrien. Les pierres des encadrements de fenêtres et des piliers-arcs-boutants ont été taillées dans la granodiorite cadomienne, de couleur gris clair, particulièrement résistante. La granodiorite du soubassement limite les remontées d’eau.
Le gris clair de la granodiorite cadomienne de l’encadrement de porte de l’église contraste fortement avec le rouge des conglomérats du mur de façade de l’église.
La granodiorite cadomienne, d’âge briovérien, gris moucheté, présente des enclaves de roches sombres de taille variée. Le conglomérat pourpré, d’âge cambrien, contient des dragées de quartz blanc.
Dans le bâti de Gavray, des arkoses rouges, d’âge cambrien, sont associées aux conglomérats. Ces deux roches proviennent de la même formation (Conglomérats et arkoses pourprés) située à la base de la série paléozoïque des synclinaux varisques qui arment le socle armoricain.
La mairie d’Hambye est construite avec le conglomérat pourpré, pour l’appareil des murs, et la granodiorite cadomienne, pour les linteaux et encadrements. La ville d’Hambye, est située, comme Gavray, en bordure nord du synclinal varisque de la Zone bocaine qui fournit le conglomérat.
La granodiorite est exploitée plus au Sud-Manche dans le massif de Carolles-Vire.
A survoler
Le conglomérat pourpré est largement utilisé dans le bâti rural, en association avec la granodiorite cadomienne, au voisinage du synclinal de la Zone bocaine. On le retrouve plus à l’Est jusqu’à Montabot et Tessy-sur-Vire.
A survoler
Plus au Nord, dans le Coutançais, la pierre de taille locale est la Diorite de Coutances. Le faciès de bordure, parcouru par un réseau de fines fractures noires, a fourni les pierres de la tourelle de la partie la plus ancienne de l’église de Montsurvent.
A survoler
Diorite de Coutances dans les murs d’une maison d’habitation d’Agon-Coutainville
A survoler

De Granville à Coutances (Manche)
Géologie et Bâti - Page 1 - Bâti rural