De Granville à Coutances (Manche)
Site des Fours à Chaux du Rey - Le Musée du Littorale et de la Chaux - Page 3

Le Musée du Littoral et de la Chaux est aussi appelé Musée maritme de Regnéville-sur-mer. Les deux thèmes présentés, « du calcaire à la chaux » et « Regnéville port d’échouage », sont en relation avec l’exploitation du calcaire au 19e siècle. Un parcours de découverte aménagé dans les anciennes carrières complète la visite du musée. L’ensemble constitue une belle réussite de réhabilitation d’une carrière et du patrimoine industriel qui lui est associé.
Le site fournit aussi un bon exemple pédagogique pour l’étude de l’exploitation d’une ressource naturelle, sous ses aspects géologique, industriel et historique.

Le bâtiment du musée se situe entre les fours à chaux et la route D439 qui mène de Montmartin-sur-mer au havre de Regnéville-sur-mer.
A survoler

Entrée du site
Depuis la grille d’entrée on aperçoit à droite, le bâtiment du musée et à gauche, le talus qui masque l’arrière des fours à chaux.
A survoler
Le musée du Littoral et de la Chaux appartient au réseau des sites patrimoniaux gérés par le Département de la Manche. Malheureusement menacé de fermeture, son fonctionnement a été restreint au cours de l’année 2017, avec une période d’ouverture réduite, du lundi au samedi et de juillet à novembre, mais avec une entrée gratuite.
A survoler
Les bâtiments qui abritent le musée sont construits en Calcaire de Montmartin-sur-Mer. Les linteaux et les pierres d’appareil des encadrements des portes et fenêtres présentent une teinte gris bleuté homogène caractéristique du Calcaire de Montmartin.
A survoler
Présentation d’échantillons de calcaires de l’Ouest de la France exploité pour la production de chaux. Le Massif armoricain fournit des calcaires d’âge carbonifère présents au cœur de synclinaux varisques alors que la bordure occidentale du Bassin parisien fournit des calcaires d’âge jurassique.
A survoler
Montage réalisé pour illustrer la formation de la chaux à partir du calcaire
Le chauffage du carbonate de calcium, CaCO3, contenu dans le calcaire provoque le départ de dioxyde de carbone, CO2.
La chaux obtenue est de la chaux vive, CaO. Cette dernière doit être transformée en chaux éteinte Ca(OH)2, par arrosage à l’eau. Les équations chimiques s’écrivent : CaCO3 CaO + CO2 et CaO + H2O è Ca(OH)2
A la sortie du bâtiment du musée, un première table d’information marque le départ du parcours de découverte qui couvre l’ensemble du site.
Des tables d’information et des bornes audio équipées de détecteurs de présence jalonnent le parcours de découverte. Elles aident le visiteur à découvrir l'histoire de l'exploitation du calcaire et de la fabrication de la chaux à Regnéville.
A survoler
Etape du parcours menant à l’ancien front de taille
Bascule de pesée 
Les blocs calcaires provenant des carrières voisines étaient pesés avant d’être enfournés.
Reproduction d’un four à chaux destiné à expliquer au public la fabrication de la chaux
Quelques étapes du parcours de découverte
A survoler

Vue sur le havre de Regnéville qui abrite le port d’échouage. Ce dernier exportait du calcaire et importait le combustible nécessaire au fonctionnement des fours.

Vue prise vers l’Ouest depuis le sommet des fours à chaux

De Granville à Coutances (Manche)
Site des Fours à Chaux du Rey - Le Musée du Littorale et de la Chaux - Page 3