De Granville à Coutances (Manche)
Erosion littorale - Page 2 - Dunes littorales au N de Granville

Au Nord de Granville, la côte est bordée de dunes basses soumises à l’érosion lors des grandes marées et des tempêtes. En bord de mer, les communes multiplient digues et enrochements afin de protéger un littoral de plus en plus urbanisé. Parmi elles, les communes de Hauteville-sur-Mer et de Montmartin-sur-Mer sont particulièrement exposées aux risques de submersion marine.

Le littoral de Montmartin-sur-Mer à Granville
La côte, rectiligne, est constituée par un large cordon dunaire peu élevé, de 10 à 15m de hauteur, et en partie urbanisé. Ce cordon est actuellement entamé par l’érosion littorale et tend à reculer sauf au niveau des ouvrages de protection.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, avril 2015
A survoler

Le cordon dunaire, exposé à l’érosion, est interrompu par le havre de la Vanlée où la sédimentation est prédominante avec la progression d’une flèche sableuse du nord vers le sud et le développement d’un prisme de marée. Il se poursuit au Sud jusqu’au cap de Granville, éperon résistant, constitué de roches dures, des grès et des conglomérats briovériens.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, 2015
A survoler

Depuis la mer vers l’intérieur des terres, se succèdent : la plage, le cordon dunaire d’une largeur de 500m environ, une zone basse de marais et le bocage installé sur les terrains briovériens. L’urbanisation récente, depuis le début du 20e siècle, s’est développée sur presque toute la largeur du fragile cordon dunaire, entre la mer et le marais.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, 2015
A survoler

Une digue longue de 820m et haute de 6,50m protège Hauteville Plage. Créée en 1933, la digue a été reconstruite après la guerre, en 1950. Fragilisée par l’action répétée de la houle aux fortes marées et par les tempêtes, la digue en béton a été renforcée en 1993 par un enrochement d’une largeur de 14 mètres.
De part et d’autre de la digue, le cordon dunaire a été érodé et le trait de côte a reculé.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, avril 2015

Au  Nord de Hauteville, sur la commune de Montmartin-sur-Mer, une digue construite avec des blocs rocheux protège les campings et les parcs résidentiels de loisirs installés sur le cordon dunaire.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, avril 2015
A survoler

Au nord de la digue de Montmartin, le décrochement du trait de côte témoigne du recul récent du cordon dunaire dépourvu de protection.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, avril 2015

Erosion de la dune des Garennes devant le camping de Hauteville Plage
La dune vive comprise entre la digue de Hauteville (au Sud) et la digue de Montmartin (au Nord) présente un retrait bien marqué, sur une longueur de 400m. D'après les études du GRESARC, le recul du pied de dune a été de l'ordre de 20 m entre avril 1992 et septembre 2006.
Vue aérienne oblique vers le Nord, avril 2011
A survoler

La dune des Garennes en 2010
Le front de la dune est très dégradé malgré la présence de quelques cordons de blocs sur la haute plage.
Cliché de Françoise Fromentin, avril 2010
La dune des Garennes en 2011
Pour  protéger la dune, un enrochement épais a été mis en place sur la haute plage entre les épis perpendiculaires. Du sable a été ajouté entre l’enrochement et le pied de la dune.  
Vue aérienne prise vers le Nord, avril 2011

La dune des Garennes en février 2015
Aux grandes marées (de coefficient supérieur à 100) et lors des tempêtes, la mer passe par-dessus les enrochements et creuse le sable devant la dune.
Cliché de Françoise Fromentin

Vue aérienne de la dune en avril 2015
L’enrochement et les épis présents en 2011 sont encore en place, mais le cordon longitudinal est partiellement démantelé. Un nouvel enrochement est mis en place au pied de la dune.
Vue aérienne oblique prise vers le Sud, avril 2015

Dune des Garennes en 2018
L’érosion de la dune se poursuivant malgré les différentes interventions précédentes, un nouvel enrochement a été mis en place au pied de la dune avec les blocs des épis et du cordon longitudinal de haut de plage dont l’efficacité s’est avérée insuffisante. Cet ouvrage est provisoire, en attendant la construction, en 2019, d’une digue définitive de 400m de longueur réalisant la jonction entre la digue de Hauteville et celle de Montmartin.
Cliché de Françoise Fromentin,  janvier 2018

Au nord de l’aérodrome de Granville-Bréville, les stations balnéaires de Coudeville Plage et de Saint-Martin-de-Bréhal sont protégées de l’érosion littorale par une digue construite avec de gros blocs taillés dans la granodiorite cadomiene. Des touffes d’oyats retiennent le sable qui recouvre en partie les blocs rocheux.
A survoler

Enrochement à Blainville-sur-Mer
Au nord de la cale de Blainville, la dune disparaît complètement derrière un enrochement particulièrement imposant.

De Granville à Coutances (Manche)
Erosion littorale - Page 2 - Dunes littorales au N de Granville