De Granville à Coutances (Manche)
Conglomérats et arkoses pourprés - Cambrien - Page 1 - Le Moulin de Mauny

Dans le secteur du havre de Regnéville et jusqu’à Coutances, les murs des bâtiments anciens comportent très souvent des moellons de conglomérats de couleur rouge issus des terrains de la base du Cambrien. Ces terrains constituent les bordures nord et sud du synclinal varisque de la Zone bocaine. L'extrémité occidentale de ce synclinal est située entre Villedieu-les Poêles et Granville.
Les carrières qui ont fourni les conglomérats sont localisées dans la vallée de la Sienne, vallée qui recoupe le synclinal du Sud vers le Nord, de Villedieu-les-Poêles à Hambye et Gavray. Les moellons extraits de ces carrières ont pu être transportés par voie fluviale jusqu’à Regnéville, à l’embouchure de la Sienne.
Les conglomérats de la base du Cambrien (540 Ma)  peuvent être observées au Moulin de Mauny (commune d’Hambye) dans le flanc nord du synclinal, et à Montbray dans le flanc nord. A Gavray, le front de taille qui expose le conglomérat n’est plus accessible, car il se trouve dans une propriété privée close.

Les murs du château et de l’église de Regnéville intégrent de nombreux moellons de conglomérat cambrien brun rouge qui se mêlent aux moellons de calcaire de Montmartin-sur-Mer gris clair.
A survoler

Mosaïque de pierres rouges (conglomérats pourprés du Cambrien) et de pierres gris clair (calcaire carbonifère de Montmartin) et autres, dans les murs du château et de l’église de Regnéville
A survoler

Le site du Moulin de Mauny
Les affleurements de conglomérats cambriens se situent avant le pont sur la Sienne, de part et d’autre de la route D398, à environ 3 km du bourg d’Hambye. Un large espace de stationnement borde le chemin goudronné qui mène à l’ancien moulin (propriété privée).
Vue prise vers l’Ouest
A survoler

Les affleurements correspondent à d'anciens fronts de taille façonnés dans le coteau en rive droite de la Sienne.
Vue prise vers l’Est
A survoler
D’accès facile, l’affleurement situé au Nord de la route appartient à un front de taille d’une quinzaine de mètres de hauteur, en partie masqué par la végétation.
Les bancs conglomératiques présentent un pendage d’une vingtaine de degrés vers le Sud -Est. Ces bancs, d’âge cambrien, appartiennent au flanc nord du synclinal varisque de la Zone bocaine. Ils ont été plissés au cours de l’orogenèse varisque.
A survoler
Les bancs appartiennent à la Formation des conglomérats et arkoses pourprés constituant la base du Cambrien. Ils sont massifs et ils peuvent atteindre de 50 cm à plus d’un mètre d’épaisseur. Les conglomérats sont très hétérométriques ; ils sont constitués de fragments de roches de nature variée provenant du démantèlement de la chaîne de montagnes cadomienne édifiée à la fin du Briovérien.
Les bancs présentent des passées conglomératiques aux éléments de quartz abondants dont la couleur blanche tranche avec la couleur rouge de la matrice et des autres éléments souvent rubéfiés.
Détail d’un banc de conglomérat
Les éléments du conglomérat sont variés et mal triés. Les éléments quartzeux sont roulés ou anguleux. On distingue un élément anguleux noir qui pourrait être une phtanite d’âge briovérien inférieur. Les éléments rubéfiés, des grauwackes et des siltites d’âge briovérien, ne se distinguent pas bien de la matrice rougeâtre. La rubéfaction des éléments indique un dépôt de matériel détritique en milieu contiental, au pied des reliefs cadomiens en cours d’érosion.
A survoler
De l’autre côté de la route, plus au Sud, un autre affleurement présente quelques bancs de conglomérats massifs sur environ trois mètres de hauteur, à l’entrée d’une propriété privée.
A survoler
Ici, la couleur rouge des conglomérats disparaît sous la patine et sous une pellicule grise ou verte de lichens. Sur une surface usée, les éléments quartzeux subanguleux, plus résistants, apparaissent en relief.
A survoler
Le dernier banc situé au sommet de l’affleurement, dépourvu de lichens, présente l’aspect caractéristique des conglomérats, avec de nombreux éléments rubéfiés et des éléments quartzeux blancs subanguleux.
Le conglomérat extrait des carrières du Moulin de Mauny a été largement utilisé dans la construction, sous le nom de « pierre de Mauny ». On le retrouve dans le bâti de proximité : murs du moulin et pont sur la Sienne. Il a servi, entre autres, à la construction de l’Abbaye d’Hambye, située en amont au bord de la Sienne.
A survoler
Le parapet du pont sur la Sienne est construit en blocs de conglomérat cambrien encadrés par des bordures de granodiorite cadomienne.
A survoler
La Sienne a creusé sa vallée dans les conglomérats cambriens.

De Granville à Coutances (Manche)
Conglomérats et arkoses pourprés - Cambrien - Page 1 - Le Moulin de Mauny