De Granville à Coutances (Manche)
Calcaire de Montmartin - Carrière du site d'escalade - Page 1

Le Calcaire de Montmartin-sur-mer, d’âge carbonifère (Tournaisien supérieur - Viséen inférieur), constitue le cœur d’un petit synclinal varisque orienté Est-Ouest, enchâssé dans les schistes briovériens et localisé au Sud de Coutances. Ce calcaire est aussi appelé Calcaire de Regnéville ; il affleure dans une ancienne carrière aménagée en site d’escalade, située à proximité du camping Les Gravelets, à la sortie nord-ouest de Montmartin-sur-Mer.

La carrière, creusée dans le Calcaire de Montmartin-sur-Mer, présente un front de taille vertical d’une quinzaine de mètres de hauteur. Ce front de taille est équipé pour l’apprentissage de l’escalade.
A survoler

Entrée du site
Le site donne sur le chemin des Rouges Terres (à gauche sur la photo) qui longe la limite Est du camping en partant de la route D 249 vers le Nord. L’accès est libre pour les piétons. Un petit parking permet le stationnement de quelques voitures. Le chemin est interdit aux autocars (stationnement possible près du terrain de tennis).
A survoler

Le Calcaire de Montmartin est un calcaire massif de couleur gris bleuté. Les bancs plongent faiblement vers le Nord (de 15 à 25 degrés) ; ils appartiennent au flanc sud du synclinal varisque de Montmartin.
Des bancs massifs de 30 cm à 1 m d’épaisseur encadrent une partie centrale aux bancs moins épais affectée par des phénomènes de dissolution responsables de la formation de cavités karstiques.
Bancs massifs de la base du front de taille
Les plans de stratification et les fractures verticales offrent de nombreuses prises pour les grimpeurs.
Le calcaire de Montmartin présente une patine bleutée sur les surfaces polies par le passage des grimpeurs.
Une cassure fraîche révèle la présence de nombreux bioclastes parmi lesquels on peut identifier des fragments de crinoïdes (encrines) à cassure spathique. Le faciès calcaire à crinoïdes est un des faciès caractéristiques de la Formation du Calcaire de Montmartin.
Articles de tiges d’encrines, en section transversale, apparaissant en relief sur une surface altérée. On aperçoit le canal axial de la tige au centre de certaines sections.
Polypier et encrines
La présence de fossiles tels que polypiers et brachiopodes ainsi que l’abondance des fragments de crinoïdes dans le Calcaire de Montmartin témoignent d’une sédimentation sur une plate-forme carbonatée en milieu marin peu profond, dans des eaux chaudes et agitées.
Ce polypier solitaire est un madréporaire tétracoralliaire appartenant probablement au genre Caninia (appelé aussi Zaphrentis ou encore Siphonophyllia). Le calice de ce polypier présente de nombreuses cloisons rayonnantes (plus de 60) ; il pourrait donc s’agir de Caninia cylindrica qui vivait au Carbonifère inférieur.

Dans l’angle nord-ouest de la carrière, des surfaces de bancs bien dégagées permettent des mesures de pendage. Les bancs calcaires plongent d’une quinzaine de degrés vers le Nord.

Dans la partie nord-ouest de la carrière le front de taille présente un miroir de faille à stries horizontales ; ces stries se sont formées lors d’un mouvement de coulissage horizontal de deux compartiments de calcaire.
A survoler
Détail des stries horizontales. Ici le mouvement est senestre
Secteur nord-ouest de la carrière
Les surfaces de bancs, les stries horizontales et les fossiles de polypiers ont été observés dans ce secteur.

De Granville à Coutances (Manche)
Calcaire de Montmartin - Carrière du site d'escalade - Page 1