Le Flysch de la Laize - Briovérien
Jacob-Mesnil - Sud de CAEN


Le Briovérien de Jacob-Mesnil appartient à la Formation du Flysch de la Laize, définie dans la vallée de la Laize.
Au niveau de la discordance cadomienne, les conditions d’affleurement ne sont pas favorables à l’observation  de cette formation ; par contre, 250 m plus au nord, un affleurement situé en bordure de la route D 532 expose bien le Flysch de la Laize et permet d’observer ses caractéristiques.

Affleurement de Flysch de la Laize
Des bancs plus épais de grès forment un petit escarpement qu'il est possible de suivre dans le coteau. Les bancs sont inclinés vers le sud ; ils ont été plissés lors de l’orogenèse cadomienne vers la fin du Briovérien. Les plis cadomiens ont été repris ensuite lors de l’orogenèse varisque.

Le Flysch de la Laize est une formation détritique terrigène constituée par des alternances de grès (ou grauwackes) en bancs massifs et de siltites en bancs plus minces. Cette formation est attribuée au Briovérien supérieur car elle remanie des roches (phtanites) qui n’existent que la formation sous-jacente attribuée au Briovérien inférieur.
Turbidite dans le Flych de la Laize  
Ce banc présente un granoclassement vertical décroissant : le grain est grossier à la base (grès) puis de plus en plus fin vers le sommet (lamines de siltites). Il s’agit d’une turbidite, dépôt mis en place par un courant gravitaire (courant de turbidité) dans un environnement sous-marin de pied de pente, en marge d’un bassin marin situé en bordure d’une zone tectoniquement active.
Succession de turbidites
Une base de banc bien nette marque le début de chaque turbidite. Dans la partie supérieure de chaque turbidite, les siltites peuvent se réduire à quelques cm d’épaisseur.
La succession des turbidites correspond à la remise en mouvement brutale et périodique des matériaux accumulés en marge du bassin et présentant de ce fait une instabilité gravitaire.
A survoler
Schistosité
Une schistosité frustre affecte les siltites ; elle est oblique par rapport aux plans de stratification.

Carrière ouverte dans le Flysch de la Laize
Les grès du flysch étaient exploités pour l’empierrement. Le front de taille de cette carrière est difficile d’accès et dangereux ; le pendage des couches (vers le sud) est peu favorable à l’observation. Au sommet du front de taille, le flysch s’est désagrégé et transformé en altérites, de teinte ocre, sous l’effet de l’altération au voisinage de la surface.

Paysage de la vallée de la Laize : Vue vers le nord, depuis le sommet du coteau de Jacob-Mesnil
On aperçoit la carrière taillée dans le Briovérien (Flysch de la Laize) du coteau boisé, en rive droite de la Laize ; en arrière-plan, le Briovérien de la rive gauche offre un paysage de vastes prairies entourées de haies discontinues.
On peut suivre le Briovérien dans la vallée de la Laize jusqu’à la carrière de La Roche Blain où il est actuellement exploité.

Le Flysch de la Laize - Briovérien
Jacob-Mesnil - Sud de CAEN