Le stratotype du Bajocien - Erosion littorale
Les Hachettes -Sainte Honorine-des-Pertes

Les falaises à l'ouest de Sainte-Honorine
La falaise vive, verticale, est taillée dans un calcaire massif et fracturé appartenant à la formation du Calcaire à spongiaires. La mer y a creusé une succession de cavités caractéristiques, appelées localement « confessionnaux », en exploitant le réseau de diaclases et les failles perpendiculaires à la côte.
Au-dessus de la falaise calcaire, le talus argileux constitué par les Marnes de Port, est affecté par des glissements en masse qui lui confèrent un profil chaotique.
Au sommet de l’arrière falaise et au niveau du plateau, la corniche calcaire (ici en partie masquée par la végétation) taillée dans les Calcaires du Bessin, est soumise à des éboulements successifs qui provoquent son recul progressif.
Devant la falaise, s’étend la plate-forme d’abrasion de l’estran rocheux.
à survolées

La falaise calcaire à l'est de Sainte-Honorine
Dans le secteur est, en direction de Port-en-Bessin, l’érosion a façonné la falaise de façon variée, tantôt avec des cavités et des aiguilles pittoresques (Hachettes) tantôt avec un profil vertical homogène.
à survolées

Aiguille calcaire
A la faveur de fractures perpendiculaires à la falaise, l’érosion a dégagé une aiguille calcaire. La base, sapée par l’action des vagues à marée haute, est en surplomb.

Flanc ouest de l'Aiguille des Hachettes
L’érosion a découpé une aiguille calcaire en suivant le plan oblique de la faille normale des Hachettes. Les calcaires de la base sont creusés par l’action des vagues.
Un panneau de Calcaire à spongiaires est suspendu entre la falaise massive à droite et le plan de faille qui délimite l’aiguille à gauche. Quand l’érosion aura fait disparaître ce panneau, l’aiguille sera complètement isolée de la falaise et elle finira par disparaître à son tour.

à survolées

Fracturation du calcaire
Les grandes fissures verticales sont liées à la décompression des calcaires sur le front de la falaise (appel du vide) ; ces fractures sont parallèles au trait de côte, elles peuvent être à l’origine d’éboulements de pans de falaise.
à survolées

Cavité karstique dans le calcaire à spongiaires, à l'ouest de Sainte-Honorine
Cette cavité résulte de la dissolution du calcaire de part et d’autre d’une fissure progressivement élargie. Cette fissure suit un petit décrochement orienté approximativement Nord-Sud, perpendiculaire à la falaise (miroir de faille avec stries visible au-dessus de la cavité).

Fissure dans le Calcaire à spongiaires
Cette fissure s’est formée à la faveur d’une petite faille normale (faille conjuguée de la faille des Hachettes) qui décale les bancs d’environ 30 centimètres. En facilitant la pénétration de l’eau, les nombreux accidents tectoniques qui affectent le Calcaire à spongiaires favorisent la dissolution du calcaire et la formation d’un réseau de cavités (karst).
Les plans de stratification peuvent être aussi des plans de circulation privilégiée de l’eau.

Eboulement de la corniche supérieure
Les calcaires de la corniche (Calcaires du Bessin), décomprimés, sont affectés périodiquement par des éboulements qui provoquent son recul progressif. Le cône d’éboulis sera déblayé par la mer et la falaise restera une falaise vive exposée à l’action érosive de la mer.

Profil de falaise résultant de l'érosion différentielle

Ce crochon calcaire est le même sur les deux photos superposées, mais il a été photographié à 6 ans d’intervalle, en 2000 et en 2006. Des blocs éboulés qui masquaient la base de l’affleurement ont été déblayés par la mer et les alternances marno-calcaires des Marnes de Port sont maintenant bien visibles. On peut apprécier ici l’importance de l’action de déblaiement de la mer avec ses conséquences sur l’érosion de la falaise et son recul progressif. Les bancs calcaires du crochon sont très décomprimés et fracturés ; il est probable que dans quelques dizaines d’années, ce crochon aura disparu et avec lui un des témoins du passage de la Faille des Hachettes le long du littoral.

Erosion des falaises vers Port-en-Bessin
Entre les Hachettes et Port-en-Bessin, l’érosion a façonné une falaise vive verticale presque rectiligne dans le Calcaire à spongiaires et dans le membre inférieur des Marnes de Port. La rectitude de cette falaise est interrompue par deux proéminences se terminant chacune par une aiguille calcaire qui se détache de la falaise, comme sur le site des Hachettes un peu plus à l’ouest. Dans ces témoins qui ont résisté à l’érosion, on peut encore observer le passage de la faille normale des Hachettes (parallèle à la côte).
à survolées

Pointe du Hoc
Plus à l’Est, à la pointe du Hoc (Calcaires du Bessin), on retrouve des formes d’érosion semblables à celles des falaises de Sainte-Honorine et de Port-en-Bessin (Calcaires à spongiaires) : la falaise vive, calcaire, est abrupte et presque verticale, avec des excavations à la base et des éboulements de la partie sommitale ; à l’extrémité de la pointe, l’érosion a découpé une aiguille calcaire.
à survolées

Le stratotype du Bajocien - Erosion littorale
Les Hachettes -Sainte Honorine-des-Pertes